Yvelines : un arsenal d'armes retrouvé chez un retraité

Illustration

Un fusil datant de 1870 et une baïonnette faisaient partie de l’arsenal.

Famas, Kalachnikov ou encore lance-roquette antichar. Des dizaines d’armes de guerre mais aussi des armes longues, de poing ou à impulsion électrique ont été découvertes mardi chez un expert judiciaire à la retraite à Hardricourt, près des Mureaux (Yvelines).

Le détenteur cet arsenal impressionnant, un ancien spécialiste en armement près la cour d’appel de Versailles, âgé de 70 ans, a été placé en garde à vue mardi après-midi pour “détention illégale d’armes et de munitions de catégorie A et B”, selon la même source.

Un local peu sécurisé

A la suite d’un renseignement, la police a découvert, dans un local fermé à clé appartenant à l’interpellé, plusieurs dizaines d’armes de guerre de type Famas, Kalachnikov ou lance-roquette antichar notamment, armes longues, de poing ou à impulsion électrique, grenades et éléments d’armement. Ces armes de tout calibre étaient stockées dans des conditions “peu sécurisées”, selon la police.

Vingt caisses de munitions

Un fusil datant de 1870 et une baïonnette faisaient partie de l’arsenal. Vingt caisses de munitions ont également été retrouvées sur place.

Après que le suspect se soit déclaré dans un premier temps “armurier” et “expert judiciaire”, les enquêteurs se sont rapidement rendu compte que celui-ci était à la retraite depuis 2005 et ne figurait plus au registre des experts en armement près la cour d’appel depuis au moins dix ans.  Le commissariat des Mureaux est en charge de l’enquête flagrance.